Les sœurs Betadine et leurs potes.

les-potes

-Mais c’est quoi, ce cirque???

-Tu les as jamais vu? T’es nouveau?

-Oui, frais arrivé. On dirait des bouteilles avec un lustre sur la tête!

-C’est pas faux! En fait, ce sont les sœurs Betadine avec un pote (voir la page qui est qui…). Elles passent leur temps à se balader pour tuer les virus et les merdouilles qui traînent. De temps en temps, elles organisent de grandes fêtes et elles font venir les meilleurs. Lui, je ne sais plus qui c’est, mais les autres AC le connaissent bien. Ils font un sacré nettoyage! Tu verras, après leur passage, c’est tout noir de bébêtes mortes.

virus-morts

 

-Ah c’est bien ça! Tu crois que c’est grâce à ce genre de trucs que la générale  se remet  aussi bien?

                    -SUIS PAS VOT’GENERALE!!!

-Oh crotte, la patronne!

                      -NON PLUS!

-Bon, Elle!

                         -C’est mieux!

-Je pense que ça doit aider et pis comme on dit, si ça fait pas de bien, ça peut pas faire de mal! Tu verras y’en a d’autres bizarres qui viennent parfois… Y sont tout bleus!

avatar-2

avatar-1

avatar-3

Et si on parlait godasses?

Avis à la populace de ce blog/corps!

 

 Le clown que j’ai avalé hier est prié de retirer   clown

ses godasses du chemin, car quand je tousse,

elles restent coincées!

 

 

 

 Je ne cire jamais les pompes, mais je           cirage   vais devoir cirer celles de WP, car sans eux, je   ne pourrai « débloGuer » à souhaits!

 

 

 Et enfin, les milliards d’anticorps qui laissent traîner leurs pompes un peu partout dans ce blog/corps sont priés de bien vouloir les ranger!

Ça fait désordre et les lacets commencent sérieusement à me chatouiller!!!

chaussures

 

 

Mon pote.

Je ne vous ai pas dit, mais l’année dernière, j’ai fait un très long voyage, hyper sympa ! Le seul truc c’est que comme dans le film « Into the wild », on avait que des patates à bouffer mais celles-là, nous ont sauvé la vie !

Et figurez-vous que mon pote de voyage est venu me rendre visite à l’hôpital.

sans-titre-1

Et ça, ce sont des photos prises pendant le voyage:

Lui qui fait la bouffe et moi qui lave les carreauxmumu-espace!

matt-damon-seulsurmars

Opération Bandana.

L’opération Bandana est commencée ! Finalement, mes petits AC ont bien fait de s’amuser avec les bigoudis car pour le moment, les cheveux, c’est fichu ! Quand j’ai vu que ça tombait, j’ai refait le chignon, remis la barrette et je n’y TOUCHE PLUS ! Ça tiendra ce que ça tiendra !

Remarquez, depuis un moment, je pensais les couper, ça tombe bien ! J’ai aussi pensé faire une perruque, vous savez, façon De Funès dans « La grande vadrouille » .J’ai les cheveux, le truc qui va en dessous mais je ne sais pas comment fixer l’un sur l’autre. Donc, je fais appel à vos talents de bricoleurs-euses pour me donner des idées.

perruque-de-funes

20160911_101141-2

-tu vois qu’on a bien fait de jouer avec ta tête, tu le dis toi-même !

et toi ne me chauffe pas les oreilles !!!

La salle de bains.

« Allô, Virginie ? Bonjour, c’est Muriel. Voilà je t’appelle pour te prévenir que le directeur de l’hôpital va te téléphoner. Tu sais, quand tu es venue, je t’ai raconté qu’on avait refait la salle de bains de la maison et après, je t’ai expliqué le bien qu’on me traitait ici et que je me sentais comme à la maison. Tu m’as alors dit : « t’as qu’à refaire la salle de bains ! » Tu te souviens ?

Ben, figure-toi qu’ce matin, le directeur s’est pointé, VA-CHE-MENT en colère mais bon, moi j’pigeais rien du tout ! C’est quand il m’a montré la SDB que j’ai compris. Alors comme t’avais laissé ton blabla par écrit, j’lui ai montré, j’lui ai refilé ton téléphone et pis j’lui ai dit qu’il se débrouille avec toi vu que c’est toi qu’avait eu l’idée !

Bon allez, j’te laisse, faut que j’aille nettoyer les pinceaux, tu sais comment ça fait quand ça sèche ! Bon, gros bibis ma chérie et à très bientôt.

Ah au fait, tu m’diras mais je crois que c’est le vert fluo qu’il a pas aimé ! Allez bisous, bisous ! « 

Elle l’a retrouvé son chapeau!

 

ac face pieds 3– oh là, là !!!

– Quoi, vous n’aimez pas ?

– Ben, vous êtes toute drôle mon général. Toute floue.

– C’est normal. T’as vu ce qui m’est arrivé ? Et je ne suis pas ton général.

– Vous êtes quand même le chef des troupes .

– Je ne sais pas, mais on s’en fiche, non ?  ma tête

– Ben quand même…

– Bon, bref. Tu te souviens de tout ce que j’ai eu, non ?

– Oui.

– Eh bien, dans la tête, c’était comme ça. Le flou, les vertiges, la vue… Rien n’était branché comme il fallait. Tu sais, le bouton bleu avec le fil vert… ce genre de trucs. Avec le temps, cela reviendra peut-être et alors le portrait s’arrangera à l’inverse de la peau de chagrin.

– En tous cas, z’êtes pas jojo !

– Merci, ça fait toujours plaisir !

– Et vous l’avez dégoté où ce galure ?

– C’est un chapeau qui est plein de glace pour mettre durant la chimio. Pour que ton coco n’ait pas trop chaud.

– Eh ben, on va vous appeler la reine du coco chaud !

– J’ai jamais eu autant de grades, moi !

– À votre service majesté !

-dis donc, tu trouves pas qu’on dirait une schtroumpfette inversée ?

-Pfuuuu !!!

ac cheveux

Plein de mercis…

à, dans le désordre:

Virginie, Laura, Thérèse, Alexandra, Sophie, Marie Valérie, Thomas, Christophe, Laury, Camille, Hamza, Géraldine, Audrey, Christine, Chantal, Ettahri et à tous ceux dont j’ai oublié de demander le prénom, que je n’ai pas vu ou qui sont derrière des machines, des ordis…

Ce matin, j’ai été réveillée avec une petite caresse sur le bras et mon PC spécial  pour communication interne:

_084636

C’est pas mignon ça???

Lundi, je dois changer de crèmerie, mon traitement étant réglé, je n’ai plus besoin de toute la technologie dont ils disposent ici. J’en profite donc pour leur dire au revoir et merci pour le boulot qu’ils font. Dans leur cas, le rapport à l’autre n’est pas évident et il faut savoir doser la compassion. C’est aussi à nous , malades, de les mettre à l’aise et de leur faire comprendre qu’ils peuvent se permettre d’ouvrir un peu plus la porte.

Vous avez tous été adorables et je pense que je vais vous avoir dans mon cœur encore un bon moment!!!

baiser

Rapidement, quelques détails, juste pour éclairer votre lanterne…

Quand j’ai réalisé l’ampleur de  ce qui m’arrivait, j’ai tout de suite pensé à ma fille (je t’aime Samara). A tout ce qu’il me restait à lui dire , à lui montrer… Et puis, je me suis rendue compte que cela me faisait un bien fou d’écrire et de vider tout ce qui me passait par la tête. Donc, maintenant, je le fais pour moi et je sais que ma fille sera heureuse de lire ça quand son moment viendra et qu’elle captera encore mieux les messages cachés.

C’est donc un  blog qui raconte au jour le jour sur le mode de l’humour, mon ressenti, mon vécu et ma nouvelle façon de voir les choses (parfois déroutante!)… Comme si on était dans ma tête ou dans mon corps. Vous y rencontrerez certains de mes amis et de mes ennemis et vous verrez mon imagination s’envoler. N’hésitez pas à vous balader sur les pages, je les fais évoluer régulièrement.

frise 1

frise 1

Et pour finir, n’oubliez pas que le cancer n’est pas contagieux.’ Il n’y a que celui qui tire la carte qui perd. (C’est pas comme au pouilleux!!!). Approchez  les gens qui en ont comme N’IMPORTE QUI, ce qu’il sont.  Chacun a son handicap, certains se voient, d’autres pas, le cancer se voit, c’est la seule différence. Restez naturels, n’ajoutez pas plus de compassion que nécessaire, ça fatigue le malade ainsi que vous d’ailleurs et ça ne le « booste » pas! J’en avais marre de voir entrer les gens dans ma chambre avec mon faire part sur leur visage. J’aurais  préféré  y voir du soleil!!!

Ne donnons pas plus de place au cancer qu’il n’en prend déjà et laissons le médicament « Rire » agir avec la puissance qu’on lui connait!!!

Muriel.

(PS: faites circuler ce blog, s’il agit ne serait-ce que sur quelques personnes, ce sera toujours ça de gagné!)

Et ce chapeau alors?

ac face pieds  3

– Elle le cherche encore ?

– Ben, tu vois bien !

– Laisse Marcel, elle va le trouver, têtue comme elle est.

– Tiens, c’est drôle ce que tu viens de dire, ça me rappelle quelque chose.

– Moi aussi. C’est relatif à la mémoire collective des AC. Ça me rappelle un gars qui disait souvent un truc comme ça. C’est parce qu’il y’avait aussi une histoire de cancer du coude que c’est stocké dans notre mémoire collective. Bien que la tienne… Elle soit plutôt sélective!

– Et pourquoi il disait toujours ça ?

– Car il avait affaire à quelqu’un comme toi…Mais non , allez, laisse Marcel ! Hihihi !

– Ah, c’est malin ! Un jour , je te raconterai pourquoi il me manque un bout. Tu verras, c’est pas drôle !

– Bon, en attendant, j’aimerais bien qu’elle le retrouve son chapeau car si elle n’entend rien, à moi, elle me casse les oreilles !
dial 3